Le climat du Parc national du Serengeti est subtropical, avec une saison sèche et relativement fraîche de mai à août, une saison plus chaude et encore assez sèche en septembre et octobre, et une saison pluvieuse et assez chaude de novembre à avril.
Le parc est situé à une altitude comprise entre 1.100 et 2.000 mètres; l'altitude tempère la chaleur, de sorte que même si nous sommes juste au sud de l'équateur, la nuit il peut faire frais, ou même froid aux altitudes plus élevées et dans la saison froide. Cependant le soleil est très fort, et il exige une protection appropriée, surtout quand il passe au zénith et est plus haut à midi (soit environ à la mi-mars et à la fin de septembre).
Voici les températures moyennes de l'Ikoma Safari Camp, à 1.400 mètres d'altitude.
Températures moyennes - Serengeti
SerengetiJanFévMarAvrMaiJuiJuiAoûSepOctNovDéc
SerengetiJFMAMJJASOND
Min (°C)161616161615141515161616
Max (°C)292929282727262728292828

Les précipitations oscillent autour de 900/1.000 millimètres par an dans une grande partie du parc; dans le nord, on arrive à 1.400 mm, tandis que dans le sud-est, la région la plus aride, on descend au-dessous de 800 mm. La saison des pluies est en fait divisée en deux périodes, avec une période intermédiaire qui toutefois n'est pas très sèche: d'octobre à décembre, il y a la "saison des petites pluies", et de mars à mai (mais dans la partie sud de février à avril) la "saison des longues pluies". Par conséquent, les pluies diminuent, mais d'une manière pas très prononcée, en janvier et février (lorsqu'il tombe encore entre 80 et 100 mm de pluie par mois).
Voici la moyenne des précipitations.
Précipitations moyennes - Serengeti
SerengetiJanFévMarAvrMaiJuiJuiAoûSepOctNovDécAnnée
SerengetiJFMAMJJASONDAn
Préc. (mm)80100130155903515305570115105980
Jours14141822188677101716157

Elephant et antilopes dans le Serengeti

Le parc est célèbre pour la faune typique de la savane, mais surtout pour ce qu'on appelle "grande migration", concernant environ deux millions de mammifères, en particulier les gnous et les zèbres, qui au cours de l'année se déplacent entre le Serengeti et le voisin Masai Mara, au Kenya, tandis que leurs prédateurs, comme les hyènes et les grands félins, sont plus sédentaires. Les animaux se déplacent dans une migration circulaire, en restant dans le Serengeti de novembre à juin, tandis que de juillet à octobre ils se déplacent vers la Mara, surtout en août et septembre. La raison pour laquelle dans cette période (qui correspond à l'hiver austral) les animaux migrent vers le nord, est que la saison sèche dans le Serengeti est plus prononcée que dans le Mara, qui est situé plus près de l'équateur et reste donc plus pluvieux, et par conséquent plus riche en pâturages. La position exacte où les troupeaux se trouvent à un moment donné dépend des pluies, et par conséquent ne peut pas être prévue avec certitude, cependant, nous pouvons donner quelques indications générales.
En janvier et février, les animaux sont dispersés au sud du Serengeti, dans la zone des gorges d'Olduvai, au nord du cratère du Ngorongoro, dans une zone semi-aride où l'herbe est basse, et il est facile de repérer les prédateurs tels que les hyènes et les lions, qui en tout cas ne manquent pas.
Entre février et mars, les bébés animaux naissent, devenant immédiatement capables de se déplacer indépendamment, et affluent à l'ouest, dans la région du lac Ndutu.
En mars, la saison des longues pluies commence, et les animaux suivent les éclairs qui indiquent les orages, et avancent vers le nord, à la recherche des pâturages verts, entrant dans le Serengeti et se dirigeant vers les marais à l'ouest de Seronera, en direction du lac Victoria.
Entre mai et juin, ils sont en chaleur et s'accouplent, puis continuent vers le nord, en direction de la rivière Grumeti, qu'ils auront à traverser, choisissant chaque fois un point différent. En juin et juillet, ils marchent vers le nord, vers le Masai Mara. De juillet à octobre, ils restent dans le Masai Mara, où ils se déplacent en quête des pâturages disponibles. De la fin octobre à décembre, dans la saison des petites pluies, ils reviennent encore dans le Serengeti, se déplaçant vers le sud.

Le Parc national du Serengeti est bordé par d'autres parcs, comme les susmentionnés Mara au Kenya et le Ngorongoro au sud, le Maswa Game Reserve au sud-ouest, et le Grumeti et l'Ikorongo au nord-ouest.

Le degré d'ensoleillement dans le Serengeti est bon la plupart de l'année, puisque les pluies arrivent sous forme d'averse ou d'orage dans l'après-midi, laissant assez rapidement la place au soleil. Cependant, dans la période des longues pluies, les précipitations et la couverture nuageuse peuvent durer plus longtemps, même si le soleil apparaît pendant quelques heures par jour.

Serengeti, les gnous traversant une rivière

Quand y aller

D'un point de vue climatique, le meilleur moment pour aller au Serengeti va de juin à septembre, étant la saison sèche; il est préférable d'être équipés pour le frais ou le froid de la nuit, surtout aux altitudes plus élevées. En septembre les températures recommencent à augmenter, et il peut faire un peu chaud à basse altitude. Durant le mois d'octobre, la saison des courtes pluies commence.
En juin, les troupeaux de gnous sont situés dans la partie nord-ouest du parc, dans la zone des rivières Grumeti et Mara (région de Mara), où vous pouvez les observer lorsqu'ils traversent les rivières, tandis qu'en juillet ils atteignent le Masai Mara.
À la fin d'octobre ou en novembre, les gnous reviennent dans le Serengeti, où cependant la saison des petites pluies a commencé. Pour les regarder dans les autres saisons, vous pouvez donc choisir janvier et février, dans la "courte saison sèche", quand ils sont dans la partie sud du parc ou dans le Ngorongoro à proximité, et ils sont dans la saison de reproduction.