À Montréal, la principale ville du Québec, le climat est continental, avec des hivers glacials et des étés chauds. Bien que la ville soit située sur le 45e parallèle, donc à mi-chemin entre le pôle et l'équateur, et par exemple à la même latitude de Lyon, en hiver, il fait très froid pendant plusieurs mois parce que la masse continentale de l'Amérique du Nord se refroidit beaucoup, et les irruptions de froid polaire sont fréquentes.
Voici les températures moyennes (enregistrées dans l'aéroport de Saint-Hubert, un peu hors de la ville).
Températures moyennes - Montreal
MontrealJanFévMarAvrMaiJuiJuiAoûSepOctNovDéc
MontrealJFMAMJJASOND
Min (°C)-15-13-70712151493-3-10
Max (°C)-6-32111924262521136-1

Les précipitations se situent autour de 1.000 millimètres par an, et sont bien réparties dans les saisons: en fait, dans tous les mois des fronts météorologiques passent, en raison des affrontements continuels entre les masses d'air chaud et froid, et dans la seule saison où ils sont moins fréquents, à savoir l'été, des orages peuvent se développer dans l'après-midi, en ajoutant d'autres pluies, si bien que l'été est pluvieux comme l'automne, au moins en quantité. Pendant les longs mois d'hiver, de mi-novembre à début avril, les précipitations se produisent en grande partie sous forme de neige. La neige couvre normalement le sol de fin novembre à mi-mars, et il tombe plus de deux mètres de neige par an; parfois une chute de neige peut se produire déjà en octobre, et au printemps, même à début mai. En hiver 2007/2008, au total on a enregistré 436 cm de neige.
Voici la moyenne des précipitations.
Précipitations moyennes - Montreal
MontrealJanFévMarAvrMaiJuiJuiAoûSepOctNovDécAnnée
MontrealJFMAMJJASONDAn
Préc. (mm)75607085808595908585105901005
Jours141112111313121312131415153

L'hiver à Montréal va de mi-novembre à mi-mars et est glacial, de sorte que la température moyenne, environ -10 °C en janvier, rappelle celle de villes très froides comme Moscou. Cependant, au moins ici les jours ne sont pas aussi courts que dans les pays nordiques, parce que comme mentionné la latitude n'est pas très élevée.
Les vagues de froid polaire sont caractérisés par le blizzard, le vent du nord soufflant en rafales; il y a aussi un vent glacial et humide soufflant du nord-est, à savoir du golfe du Saint-Laurent, qui est capable de geler la barbe et les cheveux, et pour cela est appelé Barber.
Compte tenu de la constante instabilité de la météo, la température peut dépasser le point de congélation même en hiver, de telle sorte que la neige peut fondre et il peut pleuvoir. D'autre part, des vagues de froid polaire, avec des minimales de -25/-30 °C, se produisent dans la pratique chaque année.
Les chutes de neige sont fréquentes, tant et si bien qu'il neige pendant plusieurs jours par mois; parfois il peut y avoir des vraies tempêtes de neige, comme celle du 4 mars 1971, avec 43 cm de neige en 24 heures, ou du 27 décembre 2012, avec 45 cm en 24 heures.

Le printemps, de la mi-mars à mai, est une saison instable, caractérisée par de larges variations de température: initialement froid en mars, avec des chutes de neige et du gel encore fréquents, il avance progressivement, entre les premières journées chaudes et les retours brusques du froid, et est encore normalement froid en avril, tandis qu'il devient doux en mai, quand aussi les orages de l'après-midi commencent à se développer.

L'été, de juin à août, est assez chaud, et dans les jours les plus chauds il est aussi étouffant, grâce à la contribution des rivières de la ville, le Saint-Laurent et l'Outaouais, qui s'élargissent, créant des lacs qui fournissent de l'humidité supplémentaire. On dit un peu ironiquement qu'à Montréal il y a seulement deux saisons: l'hiver et le mois de juillet. Évidemment, cela est exagéré, mais il y a du vrai, dans le sens que juillet se distingue comme le mois le plus chaud et le plus ensoleillé; août n'est pas très différent, mais il est déjà un peu plus frais et moins ensoleillé. Cependant, en été il peut y avoir des jours frais et nuageux, et pendant les beaux jours les orages peuvent éclater dans l'après-midi. Les périodes chaudes et humides, au cours desquelles les températures minimales se situent autour de 20/22 °C et les maximales autour de 32/33 °C, durent quelques jours; plus rarement, il peut faire encore plus chaud, comme en juillet 2011, quand on a touché les 36 °C.

L'automne, de septembre à la mi-novembre, est initialement agréable, avec beaucoup de jours ensoleillés, où la température dépasse les 25 °C: ces périodes, appelées "été indien", se produisent en septembre, mais parfois même dans la première moitié d'octobre. Comme les semaines passent, cependant, la température diminue rapidement, les perturbations deviennent plus fréquentes, et les premiers jours froids se produisent.

Le degré d'ensoleillement à Montréal est bon en été, et est acceptable en mai et septembre; il n'est pas haut dans les autres mois, et il est faible en hiver, surtout en novembre et décembre, quand le soleil se montre très rarement.

Montréal

Quand y aller

Le meilleur moment pour visiter Montréal est de la mi-mai à la fin septembre. En plein été, surtout en juillet et au début d'aout, il peut y avoir des journées très chaudes et humides, donc cette période peut être exclue si vous ne pouvez pas supporter la chaleur; en mai et début juin, il peut encore faire un peu froid. Cependant, il faut toujours tenir compte de la possibilité des pluies et des changements de température.